C’est quoi une orthoimage ?

Définition

Une orthoimage est une image aérienne reconstituée à partir de centaines voire de dizaines de milliers de photographies d’une surface au sol.
2 points font qu’une orthoimage est bien plus qu’une simple photographie :

  • D’une part, elle est redressée : Comme si chaque point de l’orthoimage avait été photographié depuis une position strictement verticale : Ainsi, pour un immeuble, on voit le toit et uniquement le toit.
  • D’autre part, chaque pixel est géolocalisé. Cela permet de prendre des mesures dans l’orthoimage de longueurs et de surfaces d’une manière extrêmement précise, en faisant l’économie d’aller sur le terrain.

Les orthoimages sont parfois aussi appelées abusivement « orthophoto »

A quoi servent les orthoimages ?

Une utilisation historique des orthoimages par satellite

Les orthophotographies ou orthoimages réalisées sur de grandes surfaces, comme la France entière ou le globe sont utilisées dans de nombreux secteurs d’activité :

    • L’aménagement du territoire
    • L’urbanisme
    • L’environnement

Ce sont des secteurs d’activité qui ont très largement recours aux orthoimages générées depuis des images satellite.

Ces techniques sont très appropriées pour fournir une approche globale. La résolution voisine de 45 cm/pixel permet de connaitre la position d’une route, l’exploitation d’une parcelle ou son maintien en jachère. C’est une définition qui est parfois suffisante.

Des usages nouveaux possibles grâce à une résolution démultipliée

Si vous zoomez au maximum sur votre maison avec Google Earth ou un autre service de cartographie en ligne, vous la verrez, telle qu’elle était à la date du dernier passage du satellite.

En revanche, vous ne verrez pas s’il manque une tuile ou si une cheminée est endommagée. En bénéficiant d’une résolution améliorée de 10 à 100 fois, il est possible de tout voir.

Géosmartic propose en effet des orthoimages à jour dont la résolution est comprise entre 4 cm/pixel et 0,3 cm/pixel pour répondre à des usages différents. Aussi, la position de chacun des pixels étant connue, il devient possible de réaliser des mensurations, localiser (Récupérer la position longitude/latitude) des objets sans devoir aller sur le terrain.

Grâce à la résolution forte, au recalage centimétrique et à une image à jour, les orthoimages Géosmartic sont par exemple appréciées pour les usages suivants :

  • Les projets fonciers
  • L’aménagement du territoire
  • Le pilotage des parcs d’activité
  • La gestion des forêts
  • Les projets routiers
  • Les projets industriels
  • L’inspection des ouvrages d’art
  • La gestion des cimetières
  • Les récolements de travaux
  • La tenue des Plans Corps de Rue Simplifiés (PCRS)
  • La préparation des chantiers
  • Les mesures de surfaces

Quelques exemples pour découvrir les différentes résolutions d’orthoimage

Comment réaliser une orthoimage ?

La technique a plus de 100 ans, mais les moyens de calcul modernes permettent aujourd’hui de réaliser des projets de très grande envergure. Résumons la technique en 4 temps !

1. Réaliser des photographies aériennes

Vous connaissez déjà les orthoimages réalisées par satellite : Ce que vous voyez quand vous allez sur Google Earth par exemple ou visualisez le fond de carte de Google Maps ou de Géoportail.

  • Une technique consiste à utiliser des photographies satellite, à les « redresser » et à en faire une projection sur la surface entière du globe. Les satellites sont en orbite à 650 km en moyenne et fournissent des images à une résolution comprise entre 50 cm/pixel et 40 cm/pixel.
  • Une autre technique consiste à faire des orthoimages d’un département ou de la France entière avec des avions, ULM ou hélicoptères. Les missions sont onéreuses et longues à préparer et permettent de délivrer des orthoimages typiquement à 20 cm/pixel au mieux, voire à 5 cm/pixel sur commande spéciale à un coût élevé.
  • Enfin, Géosmartic est spécialiste des orthoimages très hautes résolutions capturées par drone. Nous nous focalisons sur votre sujet (Chantiers, parcelles à vendre, parcs d’attractions, quartiers urbains…), préparons la mission (Autorisations, etc..) et capturons des images géolocalisées à une altitude comprise entre 150 m et 10 m d’altitude.

2. Mesurer quelques points de repère au sol

Pour repositionner l’orthoimage avec une extrême précision, nous relevons la position de cibles au sol à l’aide d’un GPS de géomètre de très grande précision. Ce GPS si précis soit-il a sa propre incertitude de mesure. Nous multiplions donc les prises au sol pour minimiser l’incertitude résiduelle.

Ces techniques nous permettent de vous offrir une précision absolue dans le grade centimétrique en tout point.

3. Calculer les orthoimages en sollicitant nos PC process.

Grâce à nos logiciels expert de mapping tels P4D Mapper, nous réconcilions les positions des cibles au sol et de toutes les photographies pour calculer vos orthoimages.

Géosmartic possède des PC process équipés des derniers processeurs et de mémoire de très haute capacité. En outre, nous travaillons avec les sociétés françaises spécialisées dans le traitement d’images pour les projets les plus conséquents ( > 1000 hectares)

4. Préparer la livraison finale de l’orthoimage au client

La dernière étape consiste à préparer la livraison du résultat final à notre client. Selon la nature de ses besoins (visualisation uniquement ou besoin de mesure par exemple) et de ses moyens nous préparons des fichiers numériques ou des impressions. Nous vous conseillons.

Quelles sont les caractéristiques d’une orthoimage ?

Caractéristique

Unité

Comprendre

Résolution au sol

ou

Ground Sample Distance (GSD) en anglais

Exprimée en cm/pixel.

C’est la distance qui sépare deux pixels.

Plus l’unité est faible, meilleure est la résolution !

Nous vous fournissons la résolution adaptée à votre projet.

Elle sera entre 10 et 100 fois mieux résolue par rapport à une image satellite

L’emprise

C’est la surface au sol couverte par l’orthoimage.

Exprimée en m²,

en hectares..

De quelques centaines de m² à plusieurs centaines d’hectares :

Géosmartic peut capturer jusqu’à 200 hectares/jour à 2,7 cm/pixel

Précision relative de la localisation

Exprimée en %

La justesse de la position des pixels de l’orthoimage les uns par rapport aux autres

Nous garantissons la précision relative à 1%.

Précision absolue de la localisation

Exprimée en cm

C’est l’écart maximum entre la position prise sur l’orthoimage et la position de cette cible.

Exprimée en cm

Géosmartic vous fait bénéficier d’une précision absolue de 1 cm

Avec mise en œuvre de points de calage relevés par du matériel de géomètre

Par défaut, pour les projets qui ne nécessitent pas cette précision absolue, nous garantissons +/- 5 m dans le plan horizontal

Si je commande une orthoimage à Géosmartic, que vais-je recevoir ?

Nous vous conseillons selon la nature de votre projet et vos besoins :

Format

Usages

Logiciel gratuit

(Exemples)

Réalisation
de

mesures

possible ?

Géolocalisation possible de tout point ?

Carte interactive HD par Géosmartic

Tout le monde

Pour voir clair, à jour et en super HD sur un support connecté
(Tablette, smartphone ou PC)

Aucun :


Tablette, smartphone ou PC avec accès internet

Les orthoimages sont en ligne !

OUI

OUI

.TIFF

Experts qui ont besoin de faire des mesures

Viewer d’images gratuits:

  • IFRANVIEW 32 bits
  • FASTSTONE IMAGE VIEWER
  • IFRANWIEW 64 bits pour les gros projets

QGIS (logiciel libre)

ou autre logiciel S.I.G.(Système d’Information Géographique)

PDF imprimé sur grands formats A2, A1 ou A0

Pour voir

Aucun

OUI

avec échelle imprimée

Impression sur très grand format
(Bâche, support rigide)

Pour communiquer !

PDF ou DWG

Pour des besoins de visualisation, impression

  • ACROBAT READER DC
  • AUTOCAD

OUI

.JPG (ou .PNG)

Viewer d’images gratuits:

  • IFRANVIEW 32 bits
  • FASTSTONE IMAGE VIEWER
  • IFRANWIEW 64 bits pour les gros projets

Laisser un commentaire